• aussi dans 6 - Petites chroniques du monde miniature le

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

     Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

    Interlude : quelques images anciennes (2010-2018) en attendant les prochaines

     A bientôt !


    votre commentaire
  •  

    Pour la quatrième fois dans son règne l'empereur Gaadushnor, qui vient de fêter ses 20 ans, préside la cérémonie du Premier Marron Trouvé, qui annonce le début du chemin vers l'automne et quatre semaines de joie et de bombance.

     

     

    Il n'y pas que les marrons qui tombent, des têtes ne vont pas tarder à le faire aussi. Le jeune souverain devient plus fantasque, paranoïaque et cruel que l'avait été son frère Catudila. Il voit un vaste complot se répandre partout autour de lui (et en plus c'est vrai). Pour certaines élites de la Cour, jusqu'au seigneur Mélaophon qui use et abuse de son impérial jeune protégé, les lendemains de fête vont être difficiles. Au jour prévu, les gens dont les gens dont les noms figurent sur la liste noire, à commencer par Mélaophon et son jeune esclave Gartalada, sont prix au piège par la Garde impériale devant la porte d'Isfêtahr. Le nouveau Premier ministre, Auquétella Métudirien, et le général Boidlapocion vont constater la bonne marche de l'opération, suivis de Dame Latêtokaré, la tante de Gaadushnor, qui croit faire partie de ce complot anti-complot et qui ne sait pas encore qu'elle fera partie des victimes, puis l'empereur lui-même s'assure du trépas de son ancien précepteur trop amibitieux.

     

     

     

    A bientôt.


    votre commentaire
  •  Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    (L'idée de cette histoire réalisée sur 2 petits jours, les 22 et 23 juillet 2020, m'est venue après avoir lu le 21 "Ma vie avec James Dean", de son ami William Bast, publié en 2005. Je ne connaissais pas du tout James Dean...)

     

    Jardin secret des Nations miniatures, dans le doux pays d'Orchide, sous le règne de l'empereur Catudila.

    A 18 ans, Jemsdynn de Lossangelé avait débarqué de sa campagne, à une dizaine de mètres de la capitale, pour s'inscrire aux cours de théâtre et de chant de l'université impériale.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Jemsdynn était d'un abord un peu sauvage, complexé d'être vu comme un plouc. Mais il se laissa apprivoiser par un petit groupe d'étudiants dont Blokos de Sylacuse était jusque là (et fort modestement) le centre, des jeunes gens gentils, solidaires entre eux, très libres et tout aussi avides de réussite et de reconnaissance que lui. Sur proposition de son futur nouveau meilleur ami Blokos, ils avait tous deux mutualisé de bien faibles moyens pour louer une petite maison rustique mais suffisante pour leurs besoins.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Jemsdynn était un impatient frénétique, il ne tenait pas en place, il avait besoin de tout apprendre et vite ! Il savait écouter les gens et leur démontrer qu'ils pouvaient être intéressants. Il suscita rapidement le désir chez certains et certaines. Lui semblait ne rien rechercher ni attendre dans ce domaine. Blokos était gorgé de désir, il était idéaliste mais réaliste, sage et réservé, inhibé pour tout dire. Tous deux se nourrissaient essentiellement de rêves et de coquillages : ils trouvèrent ensemble un emploi à mi-temps dans la poissonnerie d'une cousine de Blokos, ils décortiquaient et conditionnaient ces placides bestioles. Les mollusques payaient leur loyer. Plus tard, ce serait au tour du public de le faire, telle était l'espérance commune.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

     Jemsdynn ne voulait pas seulement réussir. Il voulait exister, marquer les esprits comme jamais un mini-artiste ne l'avait fait, être immortel, comme Achille partant à la guerre de Troie. Tout dut se plier à la volonté d'airain de ce garçon à la fois déterminé et sensible, direct et ambivalent, opportuniste et sans compromis, qui troubla fort les sentiments de son colocataire.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Lors d'une représentation à l'université, Jemsdynn fut remarqué par le directeur des actions culturelles de l'armée, le capitaine Marlo-Brandon (les mauvaises langes appelaient cet homme de théâtre, un esthète gourmand spécialisé en jeunes prodiges mâles, la "Générale"). Jemsdynn entra dans son jeu avec complaisance, se coulant dans ses désirs avec l'onctuosité et le pouvoir d'adhérence d'une résine perlant sur une écorce, ne laissant aucun espace vide sur sa trajectoire.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Jemsdynn avait-il à ce point le goût de la soumission et de la cabriole avec les gens de pouvoir ? S'ils pouvaient être un instrument de la réalisation du destin qu'il revendiquait, oui.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Pendant quelques mois, ce furent des fêtes, des banquets dans les lieux chics, des séjours au grand air avec un petit nombre de personnes de qualité, des rencontres utiles par l'entremise du capitaine Marlo. Le jeu de la séduction impliqua jusqu'à l'empereur Catudila lui-même, auquel Jemsdynn ne pouvait rien refuser. Les résultats étaient un peu lents à venir pendant ce temps où il accepta et vécut pleinement sa fonction de jouet collectif, que l'on oubliait jamais de mettre dans les bagages au moment de partir un week-end dans un château ou sur le sable. Ce n'était pas du temps perdu : le garçon de la campagne évoluait, se cultivait et suivait le cap vers son but suprême. Un jour viendrait où il pourrait à son tour détenir du pouvoir, s'affranchir et considérer ses maîtres et bienfaiteurs de haut, avec un mépris non dissimulé, comme une vengeance.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Et les résultats vinrent. Jemsdynn eut un des premiers rôles dans une grande comédie musicale qui fit de lui, en quelques heures, une star aux multiples talents soudain évidents et un objet de passion publique qui frisait l'hystérie.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    Une légende était en train de naître. La fortune arrivait. Et pendant qu'il commençait sa manoeuvre de retrait à l'égard de ses pygmalions, les mettant face à leurs désirs soudain inassouvis, Jemsdynn retrouva ses vrais amis qu'il avait laissé déçus et déconcertés par ses mutations trop rapides, ceux qui l'avaient soutenus dès la première heure. Il voulait maintenant tout faire pour eux, leur faire don de lui-même et, comme d'habitude, il en faisait trop.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Ils furent chaleureux et indulgents. L'utilitarisme, la concurrence et la jalousie n'existaient pas entre eux, personne ne profitait de personne, et s'il y avait de la séduction, elle était bien plus naturelle, timide et respectueuse que dans le beau monde. Des gens simples, comme il avait parfois rêvé de l'être avant de finir par s'accepter avec toutes ses complications et ses détours.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    On prêta à Jemsdynn quelques relations avec des jeunes filles de la bonne société. C'était de la com'. Il est possible que certaines y aient cru... Jemsdynn n'aimait que lui-même, ou plutôt ce qu'il voulait laisser de lui : une légende. Il souhaitait une vie après la vie comme si la sienne, l'actuelle, était trop étriquée et trop bêtement concrète pour le satisfaire, elle n'était qu'une phase transitoire d'exécution, une contingence inconfortable et sans immense saveur qui le laissait sur sa faim, heureusement de courte durée. Il ne pourrait bien sûr pas jouir de la "vie" suivante. Peu importait. Il voulait faire jouir les autres, les impressionner et les ravir, bref les faire parler même s'il ne serait plus là pour constater. Et pour ça il fallait laisser quelque chose d'assez fort pour rester inoubliable. Pour lui, l'important était invisible : il se foutait royalement d'être adulé, détesté ou envié de son vivant.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     

    La folle période continua, Jemsdynn avait le vent en poupe. La "Générale" dirigeait toujours sa carrière, mais de moins en moins sa vie. Le capitaine Marlo-Brandon n'avait pas aussi bien réussi que cela à apprivoiser le petit animal sauvage, son emprise avait fondu, ses "amis" commençaient à rire de lui.

    Et les pièces, les concerts, les répétitions, les projets s'enchaînaient.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

     Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jaimsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Après 18 mois de triomphe sur scène et alors que Jemsdynn allait commencer un troisième grand spectacle, le Destin se chargea de rendre sa légende bien plus puissante qu'il ne pouvait l'espérer à si court terme.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Le jeune homme venait d'acheter un nouveau char de course avec un esclave viril et charmeur, une vraie bombe. Blokos, amoureux et soumis, s'interposa et voulut se faire l'esclave routier de son ami. Il voulait donner une sorte de gage à Jemsdynn qui était avec lui de plus en plus insaisissable et affectueux à la fois, imprévisible, voire bipolaire... Furieux de voir son Blokos subjugué par lui au point de se rabaisser de la sorte, Jemsdynn l'engueula et le renvoya à la maison. Et Blokos obéit, bien sûr. Il ignorait le bouleversement terrifiant qui allait survenir dans sa petite vie quelques heures plus tard.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Tout aurait dû bien se passer sur la route du Potager, où un concert en plein air, sous les fraisiers généreux, allait à nouveau consacrer la jeune star. Enfer et Damnature ! Une putain de libellule fut le vecteur bien involontaire de l'accomplissement de sa quête d'absolu.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Jemsdynn perdit sa première vie à ce carrefour sordide, sans intérêt, ridicule, un carrefour vide de sens. Qui devint dès le soir même un lieu de culte fabuleux pour des centaines de fans en désarroi. L'imaginaire collectif de toute l'Orchide fut foudroyé, livré à une violente surtension quand la nouvelle se répandit. Et pour de longues années, encore aujourd'hui, le petit prince parti trop tôt, que l'on croyait heureux de son succès et de croquer la vie à pleines dents, le sex-symbol de toutes les femmes et de toutes les jeunes filles (et de pas mal d'hommes et de garçons beaucoup moins expressifs), fut élevé au rang des dieux. Et comme il n'y avait pas de dieux en Orchide, il fut le premier.

    Se faire faucher bêtement en pleine gloire, avant d'avoir eut le temps de tout faire, c'était exactement ça qu'il fallait à la jeune étoile montante ! Une fin tragique et prématurée, une fin frustrante, pas une vraie fin en réalité. Chacun selon son capital d'imagination gardait la liberté d'écrire une suite.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Blokos, seul et désespéré, découvrit vite que la passion des fans était impossible à maîtriser. Il  fit les frais des débordements hystériques d'attentions qui allaient vers lui parce qu'il était le survivant. Il était l'amant en titre d'un mort magnifique et, en tant que tel, un trophée à conquérir. Blokos dut gagner en assurance pour accueillir la bonne nouvelle de ces garçons qui le courtisaient, mais surtout pour se défendre de cette folie. Parfois, à bout de volonté, il cédait aux avances de ceux qui voulaient coucher avec lui par procuration. Jemsdynn leur avait joué à tous, à Blokos aussi, un fameux bon tour !

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    Le premier parmi des dizaines à publier ou à mettre en scène sa biographie, de façon plus ou moins polémique ou fantasmée,  ce fut d'ailleurs Blokos, l'amoureux discret et anxieux, dépositaire de la vraie intimité et des secrets du jeune phénomène. Il échoua complètement à rationnaliser les choses et à calmer les lecteurs en leur montrant un Jemsdynn authentique, bien plus naturel et attachant que le fantôme lumineux qui chantait encore aux oreilles de tous. Il fut suivi du capitaine Marlo-Brandon, qui effectua un véritable bombardement "en tapis" sur la cible, le public : deux livres, une revue mensuelle spécialement dédiée, une pièce, un opéra rock, des émissions de radio... Il continuait à exploiter son filon, en mode nécrophage : "Eh oui, c'est moi qui ai fait de ce gamin une grande vedette !"... Eh non Coco, tu n'as été, toi aussi, qu'un outil entre les mains habiles de ton esclave campagnard et ambitieux. Objectif atteint là aussi : la "Générale", en pleine jouissance, ivre des plaisirs de la notoriété et de ses formidables bénéfices, faisait là très exactement ce que le défunt attendait d'elle.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    (Le capitaine Marlo se sentait soudain tellement grand qu'il convertissait son pognon nouvellement ratissé en monnaie des Grands. A vue d'oeil, ça ne semble pas représenter beaucoup mais en argent orchidien, si. Très-très beaucoup)

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    En attendant, le pari était réussi : il laissait bien plus qu'une empreinte dans l'esprit des gens. Une empreinte c'est figé, c'est un vide avec des contours, même si ça aurait pu être celle, déjà suffisante, d'un géant en fureur qui cachait une profonde détresse. Le vide, il l'occupait tout entier avec une autre forme de présence, la sienne, inimitable. Définitive.

    Blokos, lui, était dans un vide bien profond. Mais il souriait en songeant que ce petit salopard de Jemsdynn avait quand même gagné l'immortalité.

     

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

    Aujourd'hui : la légende de Jemsdynn

     

    FIN


    votre commentaire
  • Pendant près de 30 ans, Igor Kadawreski, officier de l'armée royale de Casteigne, et Gason Authienoüs se sont affrontés. Dans le désert berckois, dans le Jardin secret des nations miniatures, jusque dans la capitale du royaume d'Orchide. Gason a presque toujours emporté ou arraché la victoire. Ces deux-là n'ont cependant jamais cessé de s'estimer et de comploter en secret pour tenter d'arranger les choses. Après la victoire définitive des Orchidiens menés par le jeune empereur Gaadushnor à Cashprix (voir "Gaadushnor : nous ne reverrons pas Syjacuse"), Igor et Gason sont enfin libres de se détourner des autorités dont ils dépendent et tourner la page.

     

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

     

    Leur première rencontre eut lieu à Katapigone, lorsque plusieurs mini-nations décidèrent d'occuper l'Orchide en pleine expansion. Le quartier des Délégations fut le théâtre de deux grandes batailles : la première pour imposer une domination étrangère sur le royaume fondé par le jeune Gason Authienoüs, qui dut accepter la situation, la deuxième pour libérer le pays quelques années plus tard et qui fit à nouveau de Gason un héros national après plusieurs succès militaires dans le désert.

    Igor venait, lors du premier affrontement, d'être promu capitaine et son orgueil lui avait fait endosser, contre l'avis de tous sauf d'un seul des ambassadeurs, chef de la défense armée du quartier des Délégations...

     Bataille inspirée par "Les 55 jours de Pékin"(attention, décor trop riche en sucre).

     

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

     

    Après toutes ces années, les deux mini-hommes peuvent enfin faire ce qu'ils aiment, et le faire ensemble : partir à l'aventure.

     

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis

    Aujourd'hui : Gason Authienoüs et Igor Kadawreski, deux meilleurs ennemis


    votre commentaire